L'énergie est-elle un facteur de progrès pour l'humanité?

Avant même d’être un facteur de progrès, l’énergie est indissociable de la vie elle-même. Toute transformation, tout mouvement nécessite de l’énergie. L’histoire de l’humanité est adossée au développement de l’énergie et beaucoup de progrès sont dus à l’énergie. Mais, selon la façon dont elle est produite, partagée ou utilisée, l’énergie peut aussi bien être un facteur de progrès que de régression pour l’humanité. Inégalement répartie sur la planète, l’accès à l’énergie est un enjeu géopolitique. Exploitées sans retenue, les réserves d’énergie (essentiellement d’origine fossile) périclitent et ne permettent plus d’envisager le futur énergétique comme un prolongement du passé. Relâchant en quelques décennies les stocks de carbone constitués durant plusieurs millions d’années, c’est également le principal contributeur au risque climatique. Mais répondre à ces défis, et c’est possible, est pour l’humanité une source de développement sociétal et technologique, de croissance et de bien être. C’est ce qu’il convient d’expliquer maintenant, et surtout de mettre en œuvre sans tarder.

Réponse de Daniel Clément, directeur scientifique adjoint de l'ADEME.